Diastasis & abdominoplastie : chirurgie réparatrice ventre - Docteur DJIAN
Dr Jérémy Djian, 67 av. Victor Hugo, 75016

Chirurgie

Diastasis & abdominoplastie : chirurgie réparatrice ventre

Qu’est-ce que le diastasis ?

Le diastasis, aussi appelé diastasis recti, correspond à un écartement du muscle grand droit de l’abdomen. 

 

Où se situe un diastasis abdominal ?

Le muscle droit est à l’avant de l’abdomen, de part et d’autre de la ligne blanche. Ce muscle est communément connu sous le nom de « paroi abdominale », de « muscles abdominaux » ou de « tablettes de chocolat ». La ligne blanche démarre au niveau de la cage thoracique et s’étend jusqu’au pubis. C’est la ligne médiane de l’abdomen. 

Normalement, la partie droite et la partie gauche des muscles abdominaux sont soudées au niveau de la ligne blanche. Les abdominaux protègent alors parfaitement les organes internes. Lorsque les deux parties se séparent, on parle de diastasis abdominal ou de diastasis des grands droits. En effet, le mot diastasis vient du grec et signifie « séparer ».

 

Qu’est-ce qui cause un diastasis ?

Le diastasis est causé par un étirement trop important des muscles abdominaux et par un relâchement de la sangle abdominale. Cette pathologie peut s’accompagner de hernies, de troubles de la posture, voire de désordres de la statique vertébrale.

Le diastasis peut s’accentuer lors d’exercices physiques et s’atténuer, voire disparaît au repos.

Qui peut être concerné par le diastasis ?

Le diastasis concerne principalement les femmes enceintes.

En effet, le développement du fœtus étire les muscles abdominaux. Lorsque le diastasis survient durant la grossesse, il est généralement constaté après l’accouchement, durant la période du post-partum. 

L’écartement musculaire et le relâchement du ventre peuvent également apparaître après une perte de poids très importante.

Ils ne sont pas dus à la perte de poids, mais à l’étirement provoqué par la prise de poids.

Quels sont les facteurs de risques ?

Plusieurs hypothèses concernant les facteurs de risque du diastasis chez la femme enceinte existent : 

  • L’âge ;
  • Les grossesses multiples ;
  • Une prise de poids importante durant la grossesse ;
  • La césarienne ;
  • Un bébé avec un poids élevé à la naissance.

La chirurgie réparatrice de la séparation des muscles du grand-droit

Il est important de savoir que l’activité physique ne peut en aucun cas faire disparaître un diastasis. Pour le corriger, il est nécessaire d’avoir recours à une opération chirurgicale : l’abdominoplastie.

 

Avant l’opération, deux consultations de chirurgie esthétique sont nécessaires. Elles permettent d’analyser votre ventre et de définir la stratégie opératoire adaptée à votre cas.

 

Aucune chirurgie n’est envisageable durant la grossesse. Il est conseillé d’attendre 6 mois après l’accouchement avant d’envisager une chirurgie réparatrice du ventre. De plus, il est préférable d’avoir achevé toutes ses grossesses avant d’avoir recours à l’abdominoplastie.

Que faire avant l’opération ?

En cas de surpoids, celui-ci devra être corrigé avant toute intervention.

Une échographie de la paroi abdominale peut être demandée.

Une visite chez l’anesthésiste est obligatoire avant l’opération.

Afin de faciliter la cicatrisation, il est conseillé d’arrêter de fumer au moins un mois avant et un mois après l’intervention. 

L’aspirine et les anti-inflammatoires sont également proscrits durant la semaine précédant l’opération.

COMMENT SE DEROULE L'INTERVENTION CHIRURGICALE ?

L’abdominoplastie ou plastie abdominale avec diastasis consiste à rapprocher les deux parties du muscle droit de l’abdomen. Elle permet une remise en tension des muscles abdominaux et corrige leur écartement. 

Durant l’opération, les muscles sont resserrés sur toute la ligne médiane par une plicature, c’est-à-dire une suture.

Une cicatrice d’abdominoplastie est placée au niveau du pubis.

 

L’intervention se déroule au bloc opératoire, sous anesthésie générale et dure environ deux heures.

 

Il est possible d’associer dans une amélioration esthétique de la paroi abdominale par lipoaspiration.

 

Une fois l’opération terminée, une hospitalisation de 2 jours est nécessaire.

QUE FAIRE APRES L'OPERATION ?

Les pansements devront être portés 15 jours.

La convalescence dure environ 4 semaines.

Aucune pratique sportive, ni aucuns exercices abdominaux ne devront être pratiqués pendant 3 mois.

Une gaine de contention sera prescrite pour 1 mois ½.

Le travail peut être repris après 15 à 21 jours. Vous pouvez bénéficier d’un arrêt de travail si l’intervention est prise en charge par la sécurité sociale.

La reprise de la marche est possible le lendemain de l’intervention. La marche améliore la circulation et aide les muscles à s’assouplir. Elle accélère le processus de guérison.

 

Le résultat morphologique définitif est visible entre 6 mois et 1 an après l’opération.

Prise en charge du diastasis par la Sécurité Sociale

La réparation d’un diastasis de l’abdomen est considérée comme une chirurgie esthétique. 

La Sécurité Sociale effectue une prise en charge du diastasis lorsque celui-ci est associé à un tablier abdominal recouvrant le pubis ou à une hernie, comme une hernie ombilicale

Afin d’obtenir un remboursement, il est nécessaire d’effectuer une procédure d’entente préalable.

publié le 05.05.2021 par Dr Djian
VOS INTERROGATIONS
POSEZ VOS QUESTIONS
AU DR. DJIAN
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.