Seins tubéreux: prothèses, lipofilling (Paris) - Docteur DJIAN
Dr Jérémy Djian, 67 av. Victor Hugo, 75016
Intervention

SEINS TUBÉREUX : PROTHÈSES, LIPOFILLING (Paris)

Les seins tubéreux sont une malformation mammaire survenant dès la puberté. Les seins prennent une forme de "tube" avec différents degrés de sévérité. La poitrine est asymétrique.

PATIENTES CONCERNÉES PAR LES SEINS TUBÉREUX

Les patientes présentant une malformation mammaire en forme de tube dès l’adolescence ont ce qu’on appelle les seins tubéreux.

Les critères pour établir que les seins sont véritablement tubéreux sont les suivants :

  • Une anomalie de la base mammaire (zone d’implantation du sein) ;
  • Une asymétrie mammaire, parfois majeure ;
  • Une hypotrophie mammaire (faible volume mammaire) ;
  • Un sillon sous mammaire trop haut (pli sous le sein) ;
  • Une aréole trop grande (plaque aréolo-mamelonnaire), avec une protusion aréolaire (saillie de l’aréole).

 

Ces critères peuvent être constatés en partie ou totalité.

Il existe une classification (Grolleau) qui définit les différents stades de seins tubéreux :

– Grade I (forme bénigne) : absence de développement du quadrant inféro-interne du sein ;

– Grade II : absence de développement des deux quandrants inférieurs du sein ;

– Grade III : défaut de développement de l’ensemble du sein.

 

Cette malformation de la poitrine, peut, lorsqu’elle est sévère, être la source d’une vraie gêne pour la patiente. Néanmoins, un traitement chirurgical permet le plus souvent une correction satisfaisante de la malformation.

 

LES TECHNIQUES CHIRURGICALES

Principes généraux

En fonction de la sévérité de la malformation des seins tubéreux, une ou plusieurs techniques combinées peuvent être nécessaires pour restaurer l’anatomie mammaire.

L’opération nécessite de :

  • Restaurer la base mammaire, c’est à dire l’implantation mammaire ;
  • Corriger la taille de l’aréole et sa protusion ;
  • Créer ou redéfinir le sillon sous mammaire.

Pour y parvenir, voici les différents traitements disponibles : prothèses mammaires, lipofilling et round block. Ces trois interventions nécessitent une anesthésie générale.

 

La prothèse mammaire

La prothèse mammaire est une solution efficace pour restaurer la base mammaire d’un sein tubéreux. Le chirurgien plasticien peut mesurer précisément le diamètre de base mammaire qu’il souhaite imprimer sur le thorax.

Les prothèses les plus utilisées sont en gel de silicone.

Leur introduction nécessite de faire une cicatrice. Elle peut se trouver sous le sein ou bien au niveau de l’aréole.

La position de la cicatrice est choisie en fonction de la nécessité de geste combiné (comme une réduction de l’aréole). Le geste combiné peut cumuler un implant de prothèse et un round-block mammaire, par exemple.

 

 

Le lipofilling mammaire

Le lipofilling mammaire est une technique de chirurgie esthétique. Elle consiste à prélever une partie de la graisse de la patiente pour ensuite la réinjecter au niveau du sein après traitement. La graisse est prélevée au niveau du ventre, des hanches, des cuisses ou encore des genoux.

L’avantage de cette intervention est que seuls les tissus (graisse) de la patiente sont utilisés. De fait, les risques de rejet sont nuls.

Le lipofilling mammaire est une option intéressante si la patiente dispose de la quantité de graisse nécessaire. Elle est adaptée pour les volumes mammaires à reconstruire qui vont de légers à modérés.

 

Il est possible de réaliser plusieurs séances de lipofilling. Cela nécessite plusieurs chirurgies.

Il est également fréquent de combiner un implant mammaire et un lipofilling.

Dans certains cas, le chirurgien pratique un lipofilling pré-implantatoire. Autrement dit, le lipofilling précède la mise en place de l’implant.

 

 

Le round-block mammaire

Le round-block mammaire est une technique qui permet de réduire la taille de l’aréole et sa protusion par une cicatrice circonférentielle autour de l’aréole.

Cette technique peut très bien être combinée à la mise en place d’implant. Dans ce cas, il existera une cicatrice unique autour du mamelon.

 

La symétrisation mammaire

Parfois, une symétrisation mammaire controlatérale est nécessaire. Elle permet de remonter ou de réduire la taille de l’aréole.

Pour symétriser et remonter un sein, comme pour un lifting mammaire, une cicatrice en T sera visible sur le sein.

 

Résultat
Dr Jérémy Djian
Cas très complexe de reconstruction de seins tubéreux (malformation mammaire). Mise en place d'un implant mammaire a droite associé à un lifting mammaire. Mise en place d'un implant mammaire a gauche avec définition d'un nouveau sillon sous mammaire
VOS INTERROGATIONS
QUESTIONS FREQUENTES EN CONSULTATION

UNE SEULE OPÉRATION PEUT-ELLE CORRIGER LES SEINS TUBÉREUX ?

Oui, c’est possible. Le nombre d’opérations dépend du type de malformation.

Dans les cas complexes, plusieurs chirurgies peuvent être nécessaires pour rétablir une symétrie. C’est le cas notamment lorsque des gestes différents sont programmés : lipofilling, implant, round-block, symétrisation par lifting mammaire, plastie mammaire.

 

FAUT-IL CHANGER LES IMPLANTS ?

Comme pour les augmentations mammaires, les implants mammaires sont changés tous les 10 à 15 ans, voire plus.

La reprise chirurgicale est une intervention le plus souvent conditionnée par une modification du résultat chirurgical à long terme. Une retouche est alors nécessaire. En même temps que la reprise, le chirurgien en profitera pour changer les prothèses.

L’évolution du résultat définitif dans le temps dépend notamment de la qualité de la peau.

 

OÙ SONT PLACÉS LES IMPLANTS ?

Les implants peuvent être placés :

  • Devant le muscle ;
  • Derrière le muscle.

Leur position dépend notamment de l’épaisseur de la glande mammaire. En cas de faible couverture de glande, la position derrière le muscle est privilégiée.

 

OÙ SONT LES CICATRICES ?

Tout dépend du ou des traitement(s) effectué(s).

En cas d’implant seul, la cicatrice peut se trouver :

  • Sous le sein : cicatrice sous mammaire ;
  • Au niveau de l’aréole : cicatrice hémi-aréolaire inférieure.

En cas de round-block, la cicatrice fait le tour de l’aréole.

En cas de lifting mammaire, il existe 3 types de cicatrices : une en forme de T, autour de l’aréole, deux cicatrices verticales et deux dernières dans le sillon sous mammaire.

 

LA CHIRURGIE DES SEINS TUBÉREUX EST-ELLE PRISE EN CHARGE ?

Oui, la chirurgie des seins tubéreux est prise en charge par la Sécurité Sociale. En effet, les seins tubéreux représentent une malformation mammaire. L’opération n’est donc pas une intervention de chirurgie plastique.

L’Assurance Maladie prend en charge une partie de l’opération, à savoir les frais de séjour à la clinique, le bloc opératoire et les prothèses.

En revanche, les honoraires du chirurgien esthétique sont eux, couverts en partie ou en totalité par les mutuelles.

 

ALLER PLUS LOIN
CES RUBRIQUES PEUVENT
VOUS INTÉRESSER
VOS INTERROGATIONS
POSEZ VOS QUESTIONS
AU DR. DJIAN
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.