Remonter les seins : lifting mammaire, réduction ou prothèses ? - Dr Djian
Dr Jérémy Djian, 67 av. Victor Hugo, 75016

Chirurgie

Remonter les seins : lifting mammaire, réduction ou prothèses ?

"Remonter les seins" est une demande fréquente en consultation. Il existe plusieurs solutions à ce problème, en fonction de la morphologie de la patiente et de la chute du sein.

On peut distinguer deux cas de figure :

CHUTE DU SEIN AVEC PERTE DE VOLUME

Remonter les seins sans augmenter le volume

Si le sein tombe et que la patiente ne souhaite pas plus de volume, le lifting mammaire ou mastopexie est la solution. La mastopexie est une opération généralement demandée par les femmes qui ont connu une forte variation de poids, le plus souvent une perte de poids.

Cette chirurgie consiste à retrancher la peau en trop au niveau du sein pour retendre le sein et remonter l’aréole (mamelon).

Malheureusement, il est impossible de retrancher de la peau sans faire des cicatrices sur les seins !

 

On distingue classiquement deux types de cicatrices :

  • La cicatrice unique autour de l’aréole, que l’on appelle le « Round-Block ». Cette chirurgie est limitée aux petites chutes de sein. Le round-block ne convient pas lorsqu’il faut remonter le sein de plus de 2 cm.
  • La classique cicatrice en T, ou bien en ancre marine, T inversé. Cette technique est la plus courante pour bien remonter le sein. Les deux barres du T sont respectivement placées au niveau du sillon sous mammaire et entre l’aréole et ce même sillon.

Cette intervention se déroule sous anesthésie générale.

Le lifting mammaire n’est pas pris en charge par la sécurité sociale ni même par les meilleures mutuelles.

 

Remonter les seins et augmenter le volume

Il faut distinguer deux situations :

  • Le sein tombe peu : l’augmentation mammaire par prothèse ou graisse permet de remonter à elle seule le sein. L’augmentation des seins pour corriger sa chute est réservé à une petite ptôse mammaire. Dans ce cas de figure la cicatrice en T n’est pas nécessaire. Il existera une cicatrice verticale unique. En général, elle ne dépasse pas 3 à 4 cm (en fonction de la taille de la prothèse).

 

  • Le sein tombe beaucoup : l’augmentation du sein ne suffira pas à corriger la chute du sein. Il faudra donc réaliser une chirurgie plastique combinée : le lifting prothèse mammaire. Cette chirurgie consiste à réaliser un lifting des seins et augmenter les seins avec des implants mammaires. On retrouvera donc ici la cicatrice en T inversé qui permet de supprimer l’excédent de peau.

Ces interventions se déroulent sous anesthésie générale.

 

CHUTE DU SEIN SANS PERTE DE VOLUME

Souhait de remonter le sein et de conserver le même volume

Si le volume mammaire est suffisant, le lifting mammaire sera suffisant. On ne supprime que la peau et peu de glande (lire le premier paragraphe).

Cette chirurgie esthétique n’est pas prise en charge.

Il existe des cas très particuliers de prise en charge en cas de malformation du sein. Vous pouvez lire la rubrique dédiée aux seins tubéreux.

 

Souhait de remonter le sein et de réduire le volume

Lorsqu’un chirurgien esthétique réduit le volume mammaire et notamment la glande mammaire pour remonter les seins, on parle de réduction mammaire.

Lorsque la réduction du sein est supérieure à 300 grammes par sein, une prise en charge est possible par la sécurité sociale et les mutuelles.

La chirurgie est relativement similaire au lifting mammaire, sauf qu’en plus de supprimer la peau en trop, le chirurgien esthétique enlève un peu de glande mammaire. En cas de très forte poitrine, le chirurgien plasticien peut enlever jusqu’à 1 kg par sein ! On parle alors de gigantomastie.

Pour un diagnostic précis, rien ne vaut un examen en consultation. Toutefois, le diagramme ci-dessus pourra vous aider à appréhender quelle sera la chirurgie la plus adaptée.

 

Quelles sont les différentes prothèses ?

Il existe un seul type de prothèses.

Une prothèse mammaire est composée d’une enveloppe en silicone médical, ainsi que de deux autres couches, généralement en silicone. Ces couches de silicone sont ensuite remplies, soit de gel de silicone, d’eau ou d’Hydrogel.

 

Comment se déroule ces opérations du sein ?

Déroulement du lifting mammaire ou mastopexie

Comme pour toutes les interventions sous anesthésie générale, il convient de planifier une consultation préopératoire avec un anesthésiste.

Le jour de l’opération, la patiente est endormie. Une incision est pratiquée dans le but de retirer l’excès de peau.

Plusieurs types d’incision sont possibles :

  • Aréolaire : autour du mamelon ;
  • Verticale : une incision autour du mamelon qui descend jusqu’au pli sous le sein ;
  • En T inversé : une incision autour du mamelon jusqu’au pli du sein et qui suit ce pli.

 

L’opération dure, en moyenne, entre 1h30 et 2h30. Une fois, l’opération terminée, la patiente est surveillée en salle de réveil. La chirurgie peut être ambulatoire (sortie le jour même) ou hospitalisation d’une nuit.

 

Déroulement d'une réduction mammaire

Si vous souffrez d’une surcharge pondérale, le chirurgien préconise un amaigrissement préalable. Il est conseillé de procéder à la réduction mammaire une fois le poids d’équilibre atteint.

 

L’intervention se déroule sous anesthésie générale et dure environ 1h30. Le chirurgien supprime d’abord l’excès de tissu glandulaire. Ensuite, il repositionne la glande mammaire et redrape l’enveloppe. Si nécessaire, il procède à un lifting mammaire et à un remodelage des deux seins. Le remodelage permet de donner aux seins la même dimension. Enfin, il réduit l’aréole et la replace avec le mamelon.

Une fois ces opérations terminées, le chirurgien procède à la suture avec des fils résorbables. Pour finir, il place des drains et pose un pansement modelé en forme de soutien-gorge. Ce pansement devra être gardé pendant 24 heures. Un soutien-gorge adapté sera prescrit pour un mois.

Vous serez hospitalisée au maximum une nuit, selon l’ampleur de l’intervention.

Vous pouvez reprendre le travail après de 2 à 3 semaines et le sport après 1 à 2 mois. Le résultat définitif sera visible après 6 mois. La cicatrisation complète prendra un an.

 

En savoir plus sur les traitements de l’obésité proposés par la Sécurité Sociale.

 

Déroulement d'une augmentation mammaire par prothèse

L’augmentation mammaire par prothèse est généralement effectuée sous anesthésie générale. Un produit anti-douleur associé à des relaxants musculaires est administré pour réduire la douleur.

 

L’incision de la peau pour introduire les implants se fait généralement dans le sillon sous mammaire ou bien près des aisselles.

Les prothèses mammaires sont ensuite positionnées soit sous les muscles pectoraux, soit entre ces muscles et la glande mammaire. Enfin, le chirurgien referma les incisions avec des fils résorbables et procèdera si nécessaire à la pose de drains.

Pour finir, un pansement compressif est mis en place. Il sera retiré le lendemain de l’intervention.

 

Généralement, l’hospitalisation dure 24 heures. Il est recommandé qu’une personne vous accompagne lors de retour à domicile.

Le pansement est retiré le lendemain de l’intervention. Un pansement léger sera réalisé et vous devrez porter un soutien-gorge sans armature.

Le port du soutien-gorge et éventuellement d’un soutien gorge de contention sera obligatoire dans les 6 semaines qui suivent l’intervention.

Les douleurs des 3 à 5 premiers jours provenant de la tension subie par la peau sont contrôlées avec des antalgiques classiques.

 

Si le volume des seins paraît trop gros, il ne faut pas s’inquiéter. En effet, les seins dégonflent rapidement dans les 15 premiers jours post-opératoires.

publié le 06.11.2020 par Dr Djian
Aller plus loin
CES ARTICLES PEUVENT
VOUS INTÉRESSER
VOS INTERROGATIONS
POSEZ VOS QUESTIONS
AU DR. DJIAN
This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.
Celestine
Le 05.04.2021

Bonjour, suite à plusieurs maternités mes seins tombent et je souhaiterais effectuer une opération mammaire.
L'opération est elle prise en charge par la sécurité sociale et par la mutuelle?
Je vous remercie d'avance pour votre retour

Dr Djian

Bonsoir,
Malheureusement non ce n'est pas pris en charge.
Après plusieurs grossesses seul le ventre, si il existe un "tablier abdominal" a une partie prise en charge par la sécurité sociale.
Bien à vous