Nymphoplastie (labioplastie) - Paris - Docteur DJIAN
Dr Jérémy Djian, 67 av. Victor Hugo, 75016
Intervention

LA NYMPHOPLASTIE OU REDUCTION DES PETITES LEVRES A PARIS

La nymphoplastie consiste a réduire la taille des petites lèvres au niveau du sexe féminin. On parle d'hypertrophie des petites lèvres, liée a un excédent de peau ou muqueuse.

A QUI SE DESTINE LA NYMPHOPLASTIE ?

L’hypertrophie des grandes lèvres peut être

  • primitive (congénitale): femme jeune.
  • ou secondaire au vieillissement: patiente plus âgée.

Elle résulte d’un excès de peau ou muqueuse au niveau des petites lèvres vaginales. La nymphoplastie permet de supprimer cet excès.

 

LA REDUCTION DES LEVRES OU LABIOPLASTIE

La technique chirurgicale consiste à réduire le volume des lèvres.

L’intervention est réalisée en chirurgie ambulatoire  (sortie le jour même de la clinique), sous anesthésie générale, pour un meilleur confort principalement.

Il existe classiquement deux techniques de nymphoplastie:

  • incision longitudinale des lèvres (la cicatrice est sur le bord libre)
  • incision triangulaire des lèvres (la cicatrice est placée à l’intérieur, risque augmenté de désunion)

Il n’y a pas de soins infirmiers après une telle chirurgie, mais une hygiène intime irréprochable est nécessaire pour une bonne cicatrisation.

Les rapports sexuels sont interdits jusqu’à cicatrisation complète, c’est à dire au minimum 1 mois.

Les fils résorbables s’éliminent tout seul en quelques semaines.

 

 

VOS INTERROGATIONS
QUESTIONS FREQUENTES EN CONSULTATION

QUELS SONT LES RISQUES ?

Le risque principal de la nymphoplastie est la désunion cicatricielle, c’est à dire une ouverture sur une portion de la cicatrice.

Cela dépend notamment de la technique chirurgicale utilisé.

Dans tous les cas la cicatrisation est acquise, mais en un peu plus de temps.

Il est primordial de respecter les consignes post-opératoire du médecin pour éviter ce type de complication.

LA NYMPHOPLASTIE EST-ELLE PRISE EN CHARGE ? QUEL EST LE PRIX ?

La nymphoplastie est une intervention de chirurgie esthétique qui peut être prise en charge si il existe :

  • un retentissement psychologique
  • une gêne dans les activités quotidiennes (habillage, sport …)

La sécurité sociale prend donc en charge les frais de structure, à savoir les frais de séjour à la clinique et le bloc opératoire.

Il reste à ce moment là il reste à la charge de la patiente les honoraires du chirurgien, en partie couverts par la mutuelle.

ALLER PLUS LOIN
CES RUBRIQUES PEUVENT
VOUS INTÉRESSER
VOS INTERROGATIONS
POSEZ VOS QUESTIONS
AU DR. DJIAN